Retour aux articles du blog

Covoiturage et fiscalité

Lorsque le covoiturage est pratiqué dans le cadre de trajets professionnels, voici ce qu'il faut savoir.

Lorsque le covoiturage est pratiqué dans le cadre de trajets professionnels, voici ce qu'il faut savoir.

Les covoitureurs sont fiscalement parlant, considérés comme des conducteurs « normaux » et peuvent, à ce titre, introduire leurs frais de déplacement professionnels, selon deux options de régime :

 

  • La déduction forfaitaire : régime accordé d'office à tous (avec forfait supplémentaire pour les personnes habitant à plus de 75 km de leur lieu de travail)
  • Dépenses professionnelles avec justificatifs : l'automobiliste déclare ses frais de déplacement réels, à concurrence de 0,15 E le km

Le conducteur qui pratique le covoiturage introduit les km qu'il a parcourus à bord de sa propre voiture (au cas ou ce n'est pas toujours lui qui conduit)

Le passager peut, quant à lui, introduire 75% des montants qu'il a versés au chauffeur.

=> les covoitureurs qui ont peu de dépenses professionnelles en dehors de leurs frais de transport ont tout intérêt à opter pour le régime forfaitaire qui sera plus avantageux et plus simple vis à vis du fisc.

 

Retour aux articles du blog